Les rues du village en 1900

jeudi 11 février 2010
par jeanpaul
popularité : 24%

  Grande Rue.

Je reprends le coté droit venant de Mirecourt. JPEG - 140.2 ko carte Chantal Perry

Maison, Félix Millot et sa soeur Marie Millot veuve Clémencin 1907, tiennent une petite culture, deux fils Clémencin : Albert tué en 1916, Georges marié à Mlle Brégier institutrice à Girovillers venant du Voix d’Escles. ; au décès des héritiers vendent la maison à Fernand Drouhin marié à Mathilde Cordier, 4 enfants Fernande marié à Marcel L’Huillier de Remontcourt 1946, René marié à Monique Génot 1952, Marie mariée à Jean Brenière habitant Damblain, Jacques marié à Monique Creusot de Valvroicourt habitent la Moselle.

maison, Paul Gilbert Poirot. J’ai connu Hyppolite Gilbert et son épouse Mélanie Micot de Chamagne. Paul s’est marié à Ersille Poirot des Ableuvenettes ; un fils Raymond, notaire à Void (55) ; la maison leur appartient toujours……..

maison Gilbert Louis son épouse Alice Gardeux de Gemmelaincourt pas d’enfant, les héritiers ont vendu à Louis Consigny qui à revendu à Jacques Dupont et son épouse Huguette Boyé d’Offroicourt, 3 enfants Marie Cristine, Marie Odile, Marie Agnès tiennent culture.

maison école communale mixte. J’ai connu en 1905, Mlle Adeline Luttin, célibataire, institutrice à Domjulien jusqu’en 1912, ses deux nièces Berthe et Marthe Gérard de Gruey les Suranges, ses neveux Jules et Lucien Gérard venaient en vacances. Elle prit sa retraite en 1912 et fut remplacée par Mme Collon native de Remoncourt, veuve un fils Marcel Collon Médecin auxiliaire à la guerre 14-18, se marie à Suzanne Chamont 11/10/1919 s’installe docteur à Colombey les deux Eglises.

maison, Sandrine Rambaut dentellière à son décès la maison fut vendué à Mr Chamont épicier voisin.

Maison Chamont Auguste marié à Alice Laurent de Morelmaison, fille d’Elisabeht de St Sulpice , deux enfants Suzanne et Gustave tué à Villedemange dans l’Aisne 14-18. La maison fut vendue à Oscar Convard marié à Anne Marie Génot cinq enfants François, Evelyne, Serge, Pascal, Mireille. Employé à l’embouteillage de Vittel.

Maison du coin, famille Lanterne Barjonnet, Charles Lanterne Eugénie Barjonnet, leur fils Louis célibataire vivait avec eux, un autre fils Auguste marié à Marie Hocqueloux un fils Louis dont le fils Pierre à habité la maison marié à Bleurville à Jeannine Clévy, deux filles Gishlaine et Patricia. Partit en 1966 tenir les Eco épicerie à Neufchateau.

Maison suivante, j’ai connu Mr Noél retraité de gendarmerie et Mme Noël de Bar le Duc, leur fille Louise Noël mariée à Henri Bonnard de Mattaincourt, ferblantier soudeur, un fils Pierre étant décédé au régiment. Louise est décédée à l’hospice de Mirecourt en 1965, la maison fut vendue à Charles Roux et Pauline Evrot son épouse de Joinville 52 et restaurée pour y habiter en 1968-69

Famille L’Homme Henry. J’ai connu en 1910 Emile Barjonnet Gendarme en retraite ,mon oncle puisque marié à Louise Jacques ma tante, pas d’enfant, ils avaient adoptée une orpheline d’un gendarme ami, Barro dont la femme était décédée toute jeune, leur protégée Louise Barro se marie à Paul Aubry qui avait installé une laiterie en face engrangement leur appartenant toutes les espérances s’effondrèrent en 1912, la famille Aubry-Barro quittait Domjulien pour Vittel. C’est Paul L’Homme et son épouse Jeanne Henry qui achetèrent la maison et ouvrirent une épicerie, tabac et plus tard débit de boissons. Paul mourut à l’hôpital de Neufchâteau en 1919., victime de la guerre 14-18. Trois filles Isabelle 1911, Jeanne 1912, Bernadette 1919, actuellement Isabelle tient toujours l’épicerie, ses soeurs toutes deux institutrices, Jeanne à Domjulien, Bernadette à Parey jusqu’en 1967, sont retraitées. JPEG - 308.4 ko

Petite maison voisine, j’ai connu Adolphe Barjonnet et Zélie Humblot son épouse. Adolphe était arpenteur géomètre. A leur décès la maison fut occupée par Mr Edouard Néant , retraité de la verrerie de Portieux et Mme Néant née Marie Humblot, 2 enfants Edouard et Céline venus à Domjulien en mai 1918. Ils habitent jusqu’en 1925. Leur fille Céline se marie en juillet 1924 à Robert Thomas sous-officier au 5° Hussard garnison Lunéville, puis leur fils Edouard, garçon coiffeur et fabricant d’archets de violon pour la maison Laberthe de Mirecourt se marie à Annette Thomas sœur de son beau frère. La maison est vendue après départ pour Mirecourt où Mr Mme Néant sont décédés, à Mme L’Homme qui fait des transformations.

Maison en face, boulangerie Kiblaire ; Jules Kiblaire marié à Aline Liébaux , une fille Jeanne marié à Georges Maire de Girovillers, tonnelier , un fils , Marcel Maire qui habite Vittel ; la maison fut vendue à Roger Ladonet d’Offroicourt qui habite avec sa famille. Mme Ladonet native d’Auzainvillers , 6enfants : Guy, Lydie, Claude, Josiane, Edith, Françis 1968.

Maison voisine, famille Hocquard- Rambaut ; Nicolas Hocquard, menuisier, Marie Rambaud son épouse, un fils Henri menuisier marié à Fernande Méline, fille de l’instituteur, au décès d’Henri Hocquard mars 1944, Henri et Marie Canel achètent la maison, prennent des locataires. En 1955 nous la vendons à Jacques Ferrière et à Jacqueline Canel son épouse et notre fille ; ils ont une fille Maryse en 1955. En 1968, ils entreprennent la reconstruction qui doit finir courant 1969.

La maison voisine en démolition leur appartient ; j’ai connu la famille Vautrin – Muller, cinq enfants, Berthe 1889, Paul 1980( ?), Victorine, Marthe, Suzanne décédée à 20 ans.

Maison voisine ; je l’ai vu habitée par Eugène Barjonet et Félicie son épouse, 3 enfants Marie, Mathilde et Théophile , Habitent Paris, ensuite, j’ai vu habitée par Léon Marouiller, puis Georges Maire, puis Bernard Garnère de St Mira mont de Corninges près de Toulouse, marié à Colette Bastien 2 enfants Gisèle 1956, Yannick 1964.

A coté les jardins sont les anciens emplacements des maisons Thomas, Boulanger et Villemin l’environ incendiées accidentellement en octobre 1917.


Commentaires

Logo de Sergio78
mardi 30 décembre 2014 à 15h27, par  Sergio78

Bonjour, Venant régulièrement en villégiature à Girovillers sous Montfort, j’ai eu grand plaisir de lire l’histoire de Domjulien et de Girovillers… Bravo pour ce travail de mémoire… Cordialement.

Logo de   Jean D’HOCAU
samedi 12 mai 2012 à 21h38, par   Jean D’HOCAU

Bonjour . Votre évocation a le mérite de bien expliquer le vécu des familles de Donjulien . Puis-je ajouter que le papa de Camille, le boulanger, rendait visite à ses cinq enfants et chantait dans les repas festifs . Il ne se déplaçait que « pédibus com jambi » traduisez, " marchant, avec son baluchon, il allait à Lignéville, Escvles, et au-delà. Un prêtre, l’ Abbé THOMAS ayant desservi They, Parey , et Donjulien est allé à Harsault en 1934 . Je ne parviens pas à effacer le trait rouge . Jean PUILLON a été commis boiulanger à Harsault, là où Mr Bastien est allé bien avant , en apprentissage . . Je vous dis mon plaisir d’avoir découvert votre exposé, bien illustré . Merci .

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

>>

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

annonces