copie de l’extrait

jeudi 11 février 2010
par jeanpaul
popularité : 25%

 DOMJULIEN

Commune de l’Arrondissement de MIRECOURT, Canton de VITTEL, à 44Km d’EPINAL, 14Km de MIRECOURT, 11Km de VITTEL.

Situé dans une petite vallée, à 281 m d’altitude. Terrain de Marnes irisées, keuper ; traversée par la rivière la VRAINE, sur le passage du chemin de grande communication Nø3 de GONDRECOURT à ODEREN, et du chemin d’intérêt communal Nø17 de BULGNEVILLE … MIRECOURT. Sillonnée par 2 189 M. de chemins vicinaux ordinaires et par 14 912 M. de chemins ruraux reconnus. La station de chemin de fer la plus proche est HARREVILLE, à 5Km sur la ligne de CHALINDREY … MIRECOURT ; Poste et télégraphe à REMONCOURT à 6Km. Population:480 h., 154 ménages, 10 conseillés municipaux. Perception et recette municipale à VITTEL. Paroisse dépendant de la Cure de Vittel ; Fête patronale le 1er dimanche de septembre, patron St JULIEN. Ecole primaire de garçons : 50 élèves, de filles : 30 élèves. Bibliothèque de 210 volumes. Bureau de bienfaisance, 244 F de revenus annuels. Brigade de Gendarmerie à VITTEL ; 5 conscrits en 1885.Une compagnie de Sapeurs pompiers : 20 hommes. Revenus annuels de la commune : 2 765F dont 207F de rentes 3% sur l’état, valeur du centime : 26,21 ; produit des 4 contributions : 4 794,73F dont 177,18F sur les patentes. Surface territoriale 888ha dont 543 en terres labourables, 145 en prés 43 en vignes, 132 en bois, 20 en jardins, vergers, chènevière et 5 en friches. Cultures principales :Blé 2 006hl, Orge 70hl, Avoine 2 881hl, Pomme de terre 4 400hl, vignes 215hl. Valeur de la forêt 132 000F ; .Industrie dentelle : 69 ouvrières employées travaillent chez elles avec métiers portatifs.

Principaux commerces

1 marchand de bestiaux, 1 épicier.2 foires annuelles le 3 avril et le mardi qui suit le 1er dimanche de septembre.

Ferme du Bramont 5 habitants.

Curiosité naturelle

la Vraine prend sa source sur le territoire de cette commune.

Ancienne population : 1710,97h ; an XII, 599h ; 1830,650h ; 1847,725h ; 1867,586h. Ancienne division : 1694,baillage des Vosges, prévôté de Mirecourt et Remoncourt ; 1710,même bailliage, prévôté de Mirecourt ; 1751,bail. de Mirecourt, maît de Darney, conté de Lorraine ; 1790,district de Mirecourt, canton de Chatel. Spirituel :Doyenné de Poissons, Diocèse de Toul.

Historique

ce village (Dommus Juliannus, Dom Julien, Domjulien) remonte à une époque éloignée ; il est parlé du Dragon de Domjulien (Domno Julian), dans une Bulle d’Alexandre III pour la confirmation des biens de prieuré de Chatenois, en 1179. Une charte de 1249 du Duc Mathieu II indique que la Dame secrète de Remiremont percevait certaines redevances à Domjulien. En 1291,Jean de Rozières céda au Duc FERRY III ce qui lui appartenait à Rozières contre la Seigneurie de Domjulien. Par lettre patente du 24 mai 1425, confirmée par Léopold le 21 août 1702, des foires et marchés furent établit dans ce village. Le 29 juillet 1439 René permit aux héritiers d’Antoine De Ville de faire lever et dresser une Haute Justice appelée gibet, à deux piliers, sur leurs terres de Domjulien. Vers l’an 1474, dit Durival, Guillaume de Jaucourt était dans la prison de Domjulien. Le droit de patronage de la cure de Domjulien appartenait au Chapitre de Remiremont ; le Chapitre percevait le quart des grosses dîmes, le curé le quart et le seigneur du lieu, la moitié. Le sieur de Ravinel conseiller au bailliage de Nancy était seigneur en 1701. Girovillers (Gérardvillaré) dépendait de la paroisse de Domjulien. Le curé avait la garde de ses animaux, franche et jouissait d’un pré appelé « la Fauché du Taureau ». L’église date du XVI° Siècle. Au chœur de l’église, sur les pierres tumulaires couvrant le caveau, on lit une inscription portant la date de 1428. La mairie à été reconstruite ainsi que l’école des filles en 1883. L’école des garçons en 1878. les archives anciennes de la mairie ne renferment que les actes de baptêmes, mariages, sépultures qui commencent en 1603. Dominique Perrin, médecin botaniste de Nancy, qui vivait sous le Duc Charles IV est né dans cette commune. Le Grand-père de monsieur de Ravinel de Nossoncourt a fondé une bourse perpétuelle au Grand-séminaire pour un enfant de Domjulien, Girovillers/Montfort.

 GIROVILLERS / MONTFORT

Commune de l’arr. de Mirecourt, canton de Vittel, à 45Km de Mirecourt et 13 de Vittel ;

Situé sur le versant d’une montagne à 335m d’altitude ; terrain de marnes irisées, keuper, traversée par le ruisseau du Val d’Arol, sur le passage du ch. De grande communication N°3 de Gondrecourt à Oderen et du chemin d’intérêt communal N°17 de Bulgnéville à Mirecourt. Sillonnée par 3694mètres de chemins vicinaux ordinaires et par 6610 M. de chemins ruraux reconnus. Population 130 Habitants, 37 ménages, 37 électeurs, 10 conseillers municipaux. Annexes de la paroisse de Domjulien, dépend de la cure de Vittel. Fête patronale le 2 juillet, patron : la Visitation de la Ste Vierge. Ecole primaire mixte, 26 élèves. Bibliothèque :83 volumes. 2 conscrits en 1884. Revenus annuels de la commune 1221F dont 40F en rentes 3% sur l’état ; valeur du centime : 8.25F Produit des quatres contributions : 1654.34F dont 26.98F sur les patentes. Surface territoriale 306ha, dont 248 en terres labourables, 26 en prés, 10 en vignes, 16 en bois, 5 en jardin, vergers, chènevières, 6 en friches. Cultures principales : Blé 4000 hectos, orge 50 hecto, avoine 5000 hecto, pomme de terre 950 hecto, vigne 850 hecto. Valeur de la foret 48760F. Une carrière de pierres calcaires. Industrie dentellière : 35 femmes ou jeunes filles travaillent. Ancienne population : 1710, 15h ; anXII, 144h ; 1830, 130h ; 1847,171h ; 1867,160h. Ancienne division : 1594 et 1710, bailliage des Vosges, prévôté de Mirecourt et Remoncourt. 1751, bailliage de Mirecourt, maîtrise de darney, conté de Lorraine ; 1790, district de Mirecourt, canton de Vittel. Spirituel : annexe de Domjulien, doyenné de Poissons, diocèse de Toul. Historique : Girovillers (Girouviller) faisait partie de la seigneurie de Domjulien qui fut cédée en 1291 par le Duc Ferry III à Jean de Rozières. Dans ce même titre de 1291, il est dit que les habitants de Domjulien et de Girovillers ont droit d’usage et de pâturage sur les territoires de Montfort, de Sugènes et de Remoncourt, comme ceux de ces trois derniers lieux l’ont à Domjulien et à Girovillers. Spirituel : Girovillers dépendait de la paroisse de Domjulien dont le patronage était au chapitre de Remiremont. Nicolas de Bilistem, Chevalier, seigneur de Domjulien, Girouvillers, Proville(59) et Villacourt (54) y avait fond » le 25 juillet 1694 la chapelle de Notre-Dame de Foi pour être desservie par un prêtre. Le revenu de cette chapelle consistait en la moitié de la seigneurie de Domjulien et de Girovillers et valait environ 1500. Il y avait sur le ban un ermitage de St Michel depuis longtemps ruiné. Le choléra a sévi dans ce coin en 1855. La mairie a été construite en 1850 et l’école en 1835. Les actes de baptêmes, de mariages et de sépultures sont joints à ceux de Domjulien.

Copie du dictionnaire et statistique des communes, trains, écarts et fermes accompagnés de plans par Paul Chevreux et Léon Louis Epinal, imprimerie E. EUSY, 8 rue d’Ambrail Date présumée : 1885 ou 1886


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • copie de l’extrait

Agenda

<<

2018

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

annonces